Infirmiers de rue: 100 maraudes contre le Covid-19 

de Infirmiers de rue asbl
Infirmiers de rue asbl
Infirmiers de rue asbl
sur €15.000
Donateurs

Des besoins considérablement augmenté

Dès le début de la crise du corona, les besoins des personnes sans-abri ont considérablement augmenté.C’est un public extrêmement vulnérable, à cause des circonstances de vie et d’un état physique et psychique souvent déjà particulièrement fragilisé.

Notre travail en rue s’est donc tout de suite intensifié à Bruxelles et à Liège. A l’heure actuelle, le nombre de maraudes effectuées chaque semaine a triplé ! En effet, nous en sommes à une quinzaine de maraudes hebdomadaires afin de rencontrer un maximum de personnes.La priorité est de nous assurer que tout le monde bénéficie d’assez d’eau et de nourriture, prodiguer des conseils de prévention, mais surtout vérifier que personne ne présente de symptômes du Covid-19. Si c'est le cas, nous assurons un accompagnement à l'hôpital pour une prise en charge si nécessaire.

Cette situation nous place devant des défis importants: augmenter notre capacité de personnel pour être présents en rue, disposer du matériel nécessaire pour protéger nos infirmiers/ières et travailleurs sociaux, ainsi que nos patients et toutes les personnes vers qui nous allons. A l’heure actuelle, nous estimons que l’impact de la crise sur notre budget serait d’au moins 20.000 euros supplémentaires, que nous ne pouvons assumer seuls.

L'objectif de cette campagne est de réunir la somme nécessaire pour pouvoir financer 100 maraudes supplémentaires afin de rencontrer et venir en aide à un maximum de personnes à Bruxelles et à Liège. Réalisez un don maintenant et montrez que nous travaillons ensemble pour créer une société qui prend tout le monde en compte.

©Riccardo Parregiani/Infirmiers de rue

Lire la suite

Comment ?

Nos équipes pluridisciplinaires (infirmier(ère)s, assistant(e)s sociaux(ales), éducateur(rice)s, etc.) vont directement au contact des personnes les plus vulnérables en les rencontrant dans leur milieu de vie, à savoir la rue, et ce, à Bruxelles et à Liège. L’objectif est d’assurer un suivi médical et social global de la personne avec pour finalité de lui permettre de retrouver un logement. Elles accompagnent les personnes de manière intensive et sur le long terme.

Avec la situation particulière due à la pandémie Covid-19, ce travail global continue, mais de manière encore plus intensive. En effet, depuis le 18 mars - soit le début de la crise - nos équipes à Bruxelles et Liège ont :

  • effectué plus que 105 maraudes
  • effectué plus que 700 rencontres, avec des conseils, soins, accompagnements ... 
  • utilisé et distribué plus que 750 masques de protection (chirurgicaux et FFP2)
  • distribué des centaines de bouteilles d’eau et de la nourriture aux personnes en rue
  • distribué autour de 1000 flacons de gel hydro-alcohlique



©Riccardo Parregiani/Infirmiers de rue

Impact

Ce projet permet de venir en aide à ces personnes déjà vulnérables en temps normal et encore plus pendant la crise sanitaire que nous traversons actuellement.

Maintenant que les services d’urgences et les centres médicaux sont difficilement accessibles, un suivi médical en rue devient encore plus primordial qu’avant. Toute l’importance de nos démarches consiste à éviter que le virus trouve son chemin dans la population de personnes sans-abri. En effet, il s’agit d’un groupe extrêmement vulnérable, à cause de leur conditions de (sur)vie et de leur état physique et psychique, déjà généralement fort fragilisés .  

Une maraude d’une demi-journée composée de 2 travailleurs coûte 150€, sans compter les frais de matériel de soins ou de nourriture.

Saviez-vous qu’avec un don de : 

  • 7€ : vous fournissez trois boîtes de lingettes
  • 15€ : vous fournissez 50 bouteilles d’eau
  • 25€ : vous fournissez 50 paquets de biscuits individuels
  • 60€ : vous fournissez 1 thermomètre sans contact
  • 88€ : vous fournissez 20 petits flacons de gel hydroalcoolique
  • 150€ : vous permettez une maraude d’une demi-journée d’une équipe de 2 personnes 
  • 273€ : vous fournissez 50 Masques et 100 charlottes de protection
  • 564€ : vous fournissez l'équipement professionnel (sac-à-dos, vêtements) de l'équipe de terrain (2 personnes) pendant un an


Qui est Infirmiers de rue ASBL?

Émilie Meessen est jeune infirmière lorsqu’elle fait le constat suivant : malgré le grand nombre d’associations médico-sociales présentes à Bruxelles, il existe toujours énormément de personnes sans-abri. Elle décide alors, avec son amie Sara Janssens, de fonder Infirmiers de rue ASBL en 2005

En 2010, Émilie est élue « Ashoka Fellow » pour son travail et son impact avec l’équipe d’Infirmiers de rue. Elle fait ainsi partie des dix (10) Belges sélectionnés par Ashoka et reconnus parmi les meilleurs entrepreneurs sociaux du monde.

Infirmiers de rue compte aujourd’hui 32 employés à Bruxelles et 3 employés à Liège, une équipe multidisciplinaire d’infirmiers/ières, travailleurs et assistants sociaux, éducateurs, un médecin, et une équipe de gestion.

L’association est active avec des équipes en rue, en logement pour les personnes  relogées et une équipe de recherche et de création de logements. A côté de cela, elle développe aussi des activités au niveau de la sensibilisation et du plaidoyer pour pouvoir arriver à des solutions structurelles qui mettront fin au sans-abrisme à Bruxelles, à Liège, … et ailleurs.

Infirmiers de rue est reconnue pour ses résultats et sa manière efficace de travailler en partenariat avec les différents acteurs médico-sociaux.

Vous souhaitez rester au courant des actions d’Infirmiers de rue ? Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

Lire la suite

Témoignage d’Elisabeth, infirmière de rue.

Avec le contexte du coronavirus, l'adaptation sur le terrain est quotidienne.

 Pour pouvoir rencontrer un maximum de personnes, on se rend dans de nouvelles zones à la rencontre d'un public qu'on ne connaît pas forcément et qui a parfois des réactions inattendues. Notre manière de transmettre le message sur la prévention doit sans cesse se renouveler car les personnes ont toutes des idées différentes sur le virus. Certains pensent être protégés d’office car ils ont déjà tout vécu en rue, d'autres sont très bien informés et nous demandent du matériel de protection, enfin il y en a qui n'y croient simplement pas.

 On doit souvent reprendre le travail depuis le début avec ces personnes : se présenter, gagner leur confiance, créer un lien, etc.

 Pour nous infirmiers, le contexte est excitant mais aussi stressant. On ne sait pas si on est porteur du virus asymptomatique, et malgré toutes les précautions, une simple erreur d'inattention pourrait contaminer une personne sans-abri.

 Finalement, je me sens bien sur le terrain, j'ai envie de continuer car ces personnes ont besoin de nous. Et on se rend d'autant plus compte qu'avoir un logement, c'est très important.

 

La team

Notre équipe 'maraudes' - équipe de choc qui gère à fond la situation actuelle - est actuellement constituée de quatorze personnes , infirmiers/infirmières, assistantes sociales, etc. ... Les maraudes fonctionnent toujours en binôme.

Ils ne sont malheureusement pas tous sur la photo, mais il s'agit de Joséphine, Elisabeth, Sarah, Natalia, Mathilde, Cécile, Pierre, Margaux, Gaëlle, Agathe, Guillaume et Manon à Bruxelles et Fanny et Camille à Liège.

Questions?

Vous pouvez utiliser ce forum pour poser vos questions.
Créez un compte pour participer à la discussion.